Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites

Le débat est relancé sur le caractère inné ou choisi de l'homosexualié après une étude jugées des plus sérieuses.

Des chercheurs de l'Université de Liège pensent avoir tranché la question. L'homosexualité serait génétique et ne pourrait donc en aucun cas relever d'un choix ou d'une déviance psychologique, affirme le chercheur Jacques Balthazart.

Une thèse élaborée aux Etats-Unis avant d'être exportée en Europe et que synthétise la vaste étude du chercheur dans son ouvrage "Biologie de l'homosexualité. Selon ses propres conclusions, la thèse de l'homosexualité innée est scientifiquement la plus plausible.

Dans un entretien accordé jeudi à la RTBF, il explique qu'un stress très important subi par la mère durant la grossesse pourrait déséquilibrer la machine hormonale de l'embryon et influencer durablement son orientation sexuelle, explique-t-il.

Les homosexuels auraient été exposés durant leur vie embryonnaire à des concentrations atypiques d'hormones, trop d'androgènes pour la femme et pas assez pour l'homme.

"Chez l'animal, il est d'ailleurs possible de modifier expérimentalement les taux d'hormones auxquels sont exposés les embryons. Et à l'âge adulte, on retrouvera des caractéristiques comportementales du sexe opposé bien que les structures morphologiques et génitales de l'animal n'aient pas été modifiées", explique-t-il.

Pour le scientifique, cet ouvrage est de nature à favoriser l'acceptation de l'homosexualité. "Si l'homosexualité n'est pas un vice ou une perversion, affirme-t-il, (...) il n'y a aucune raison de persécuter les homosexuels".

Spécialiste en neuro-endocrinologie du comportement, le chercheur reconnaît vouloir s'attaquer aux thèses selon lesquelles l'homosexualité est due à des raisons psychanalytiques. "Sur une base scientifique, je voulais aussi démonter les croyances selon lesquelles l'homosexualité serait une maladie, une perversion, une déviance", soutient-il.

Pour certains bloggeurs homosexuels, ce livre est une heureuse nouvelle. Il bat totalement en brèche les propos pseudo-scientifiques du Vatican qui appuye sa vision de l'homosexualité, une anormalité dans le développement de la personne, sur la théorie freudienne.

"On ne naît pas homosexuel, mais on le devient", affirmait en décembre le cardinal Javier Lozano Barragan, ancien ministre de la santé du pape.

"La parution du livre vient donc bien à point nommé!" estime ainsi Gay Kosmopol, un site d'information sur les questions gay.

(Papa Noumou Ndiaye)
Tag(s) : #NEWS

Partager cet article

Repost 0